L'allaitement, la confiance et les bons gestes (2)

Si tout s’est bien passé à la maternité, pas besoin d’avoir peur en rentrant chez soi. Si cela s’est moyennement bien passé, pas d’inquiétude non plus !

Il faut vraiment avoir à l'esprit qu'un mois est nécessaire pour que le rythme d’allaitement soit trouvé, que le lait sorte convenablement.

Alors on retient que :
Plus notre bébé tête plus on produira de lait. Car la succion, il va stimuler les glandes mammaires et le lait va couler, donc on le met au sein le plus souvent possible au début sans se soucier d’un quelconque rythme. S’il dort trop, on le réveille toutes les 5-6 heures maximum !

Plus on boit d’eau plus on a de lait ! 2 litres par jour minimum. Les tisanes d’allaitement coûtent chères et ne servent pas à grand-chose en réalité. C’est la quantité de liquide absorbée qui compte. Le seul intérêt des tisanes donc : on boit plus ! Alors buvez-en mais si vous préférez la camomille ou le jasmin, ce n'est pas un soucis. Les produits à base d’anis augmenteraient également la quantité de lait comme le fenouil par exemple. La tisanière a une tisane « après-repas » à base, entre autres, d’anis vert. Je l’aime beaucoup ! alt

D’ailleurs au moment de donner le sein, on se prévoit un verre d’eau parce que ça donne soif !

• Vraiment très important : il faut que le bébé ait vidé un sein avant de passer à l’autre. C’est-à-dire qu’il ait de lui-même lâché le téton. Cela permet d’éviter les engorgements.

• Le + : on peut boire un verre de vin - en mangeant c’est mieux - en respectant un délai suffisant avant que le bébé ne tête (3 heures minimum). Aussi on attend au moins le deuxième mois d’allaitement que le rythme des tétées se soit stabilisé pour pouvoir prévoir le meilleur moment. Important : ne jamais sauter la dernière tétée du soir sous peine d’avoir très mal au sein pendant la nuit ! Je parle d'expérience.

C'est bon de se rappeler : que l'on transmet des anticorps à son bébé, que l'on partage des moments précieux et... qu'on économise de l'argent !

En cas de petits engorgements, on ne panique pas ! J’en ai vécu un léger pendant le deuxième mois… Avec les conseils ci-dessous, c’était terminé en 2 jours.

On se masse la zone tendue sous une douche chaude avant la tétée.

Après la tétée, on met une poche de glace sur la zone. Il semble que la feuille de chou fonctionne… je n’ai pas essayé.

On met le bébé au sein sur le sein touché de préférence. Le plus souvent possible pour qu’il finisse par débloquer la situation !

On change de positions à chaque tétée : ballon de rugby, berceuse, allongée... Tous les conseils ici

Le plus important est de trouver la position qui nous convient et pour ça il faut prendre le temps de les essayer et s'écouter.

alt

Début de l'article : L'allaitement, on s'y prépare

Et la suite : L'allaitement, du lait maternel au lait infantile